Témoignages

J’ai découvert le naturisme, un été, sur l’île du Levant avec mon épouse. Nous avions envie de partir en vacances mais nous n’aimons pas les lieux touristiques et bondés. Nous avons regardé un reportage sur le naturisme, nous en avons discuté ensemble et nous avons décidé d’essayer, non pas sans quelques appréhensions… Les premières minutes nu, entouré d’inconnus, m’ont fait ressentir un sentiment étrange mais très agréable. Le vent, la chaleur du soleil sur ma peau, un sentiment de liberté totale … Le premier plongeon fut une révélation pour moi, nager nu au milieu de la nature… une expérience inoubliable, un moment magique. Depuis ce jour, nous sommes devenus adeptes du naturisme et de la liberté naturelle. Le naturisme est pour moi une philosophie de vie qui me convient. Les gens se respectent, il n’y pas de jugement et autres moqueries comme nous pouvons le constater beaucoup trop souvent dans le milieu textile. Les naturistes vivent simplement sans le superficiel imposé par notre société, oublient leurs complexes et vivent la vie comme elle vient.

Depuis quelques temps, je voulais m’investir et m’engager pour le naturisme, j’ai su que la Fédération Belge de Naturisme cherchait des personnes motivées pour représenter les jeunes naturistes de Belgique. J’en ai parlé à mon épouse, rapidement et sans hésitations, nous avons décidé de présenter nos candidatures au comité. C’est le moyen pour nous de nous investir dans quelque chose que l’on aime, de soutenir et de préserver l’avenir du naturisme et ses valeurs.

La jeunesse c’est l’avenir, notre mission: faire découvrir le naturisme et ses valeurs, recruter de nouveaux adeptes et divertir les jeunes naturistes lors d’activités entre jeunes et/ou familiales.

Vianney, 28 ans

 


Le naturisme est arrivé naturellement dans nos vies. Depuis toujours j’aime être libre de mes mouvements, je déteste me sentir serrée, coincée, avoir du tissu qui gratte sur ma peau ou une étiquette qui chatouille dans mon cou…

C’est avec la notice de notre jacuzzi que tout a commencé… ça peut paraitre étrange mais il était indiqué que « les fibres textiles pouvaient nuire au bon fonctionnement de la pompe » et nous avons donc décidé de laisser nos maillots de bain de coté pour nous baigner. Nous y avons vite pris gout, pas de maillots collants et mouillés qui mettent longtemps a sécher… c’est vraiment le pied !!!

Après avoir testé les vacances naturistes en amoureux, nous avons pris la décision de continuer ce type de vacances avec nos enfants. Depuis nous ne nous voyons pas repartir dans des campings/complexes bondés de monde, où tous courent dès le matin pour aller réserver un transat au bord de la piscine.

Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans ma peau et aussi peu complexée que depuis que nous pratiquons le naturisme. Quel bonheur de pouvoir se balader, se baigner ou prendre le soleil sans devoir se cacher des regards insistants ou malsains.

C’est donc tout naturellement que mon mari et moi avons décidé de nous investir pleinement dans le naturisme. Nous sommes depuis peu, mandataires de la FBN afin de représenter les jeunes naturistes de Belgique, une mission qui nous tient beaucoup à coeur.

Melody, 31 ans

 


Mes parents m’ont emmenée déjà depuis toute petite en centre naturiste, à Montalivet. C’est devenu très normal pour moi et un rdv immanquable chaque été en famille. Mes parents eux l’ont découvert par eux mêmes via des centres de vacances un peu partout en corse, dans le sud de la France, en Gironde .. C’est tout naturellement qu’avec mon frère nous avons adoptés cette pratique, cela fait partie de nous. Nous adorons ces vacances en toute simplicité, avec une atmosphère proche de la nature et très respectueuse de chacun. Il y a une ouverture d’esprit et un mode de vie qu’on ne retrouve pas forcément ailleurs. Je continue aujourd’hui par moi même et souhaite le faire découvrir à mon entourage et la famille que je construirai plus tard.

Elsa, 24 ans

 


J’ai découvert le naturisme il y a six ans, en Corse, sur une plage perdue où il était pratiqué en toute liberté. La tentation d’essayer me vint rapidement et c’est finalement devenu une habitude à la plage. Mais je n’ai tenté l’expérience dans un camping naturiste qu’en 2016. Etant saisonnier dans la vie active, je me suis dit autant travailler sur place pour vivre l’expérience à fond. Me voilà donc animateur dans un camping naturiste dans le Gard, dans un univers qui m’est inconnu et entiéremment nu !

Je me suis mis a apprécier la pratique du naturisme tant par les sensations qu’elle procure que par les bienfaits que cela apporte. Le sentiment de liberté et de se sentir à l’aise dans son corps et son esprit. J’ai pu rencontrer une multitude de personnes de tous âges, qui sont devenues des amis et que je savoure de retrouver chaque année. Tout cela se fait dans le respect de chacun et de la nature qui nous entoure.

Esteban, 28 ans

 


 

Depuis ma plus tendre enfance, je pratique cette liberté que seul le naturisme peut offrir.

Ma maman, enceinte de moi, le pratiquait déjà. Après ma naissance, mes parents ont continués à fréquenter des lieux naturistes. Je suis donc une enfant naturiste. Jʼy ai fait mes premiers pas, nourri les sangliers, appris à nager, pris mes premières vagues… à poil. Le bonheur à lʼétat pur.

Depuis, jʼai eu 2 frères, tous les deux convertis à lʼidentique au naturisme dès leurs naissances. Nous avons pratiqué le naturisme en famille…

Lorsque jʼai eu 18 ans, jʼai choisi de travailler en tant qu’animatrice enfant dans un domaine naturiste. Je ne me voyais pas travailler ailleurs ni autrement que nue. Jʼai adoré cette expérience alliant travail, simplicité, joie et vacances.

Le naturisme permet de se créer un cercle dʼamis éphémère puissant. Ce sont pour la plupart des « amis pour la vie » comme on dit. Car en plus de partager notre nudité sans complexe, nous partageons aussi les mêmes valeurs, la même philosophie de la nudité. Nous partageons des repas, des randonnées, du sport, des soirées… des moments ancrés à jamais dans nos mémoires et nos souvenirs, et qui nous ont construits.

Il nʼy à rien de « sale » ou « dʼérotique » ou même de « pervers » dans la pratique du naturisme! Ce sont de véritables valeurs partagées par de plus en plus dʼadeptes à cette pratique. Nous naissons nus et égaux. A nous de choisir la façon de lʼassumer et de la pratiquer.

Ce mode de vie est maintenant tellement encré profondément en moi que devoir porter un maillot de bain en été sur des plages… n’est pas envisageable!

La pratique du naturisme est aussi une thérapie. Cela mʼa permis dʼêtre en harmonie avec mon corps, et de mʼaider à appréhender la période difficile de lʼadolescence. Les seins qui poussent, les poils qui apparaissent, la voix qui change pour les hommes….

Pour ma part, je suis passée par des prises de poids puis par des phases où jʼétais plus « mince ». Le naturisme a clairement joué un rôle dans lʼacceptation de mon corps, de qui je suis aujourd’hui, cʼest à dire une femme libre et bien dans ses baskets. Aujourd’hui je nʼai aucun mal à être nue devant mes parents, mes amis et autre …Jʼai des vergetures, quelques kilos en trop, des seins abimés. Mais cela fait partie intégrante de mon histoire, et le naturisme me fait mʼassumer naturellement et me sentir vivante, bien dans ma tête, même face au regard des autres, que je ne vois plus.

Le regard des autres dans le naturisme est dʼailleurs bienveillant. Que ça soit envers les enfants, les ados, les adultes et les personnes âgées. Il nʼy a que dans cet environnement où je me sens bien, acceptée et valorisée. Jʼai vu tous types de corps: gros, minces, petits, grands, jʼai aussi vu des personnes handicapées (physiques et mentales), des personnes ayant eu un cancer, des femmes avec une ablation de sein…. toutes ces « différences » vivent en paix et en harmonie, ensemble. Il sʼagit de tolérance. Cerise sur le gâteau, cela mʼa ouvert lʼesprit depuis toute petite en ce qui concerne les maladies, les handicaps, le jugement et la tolérance.

Enfin, le naturisme est plus qu’une mentalité, cʼest un style de vie au quotidien. Chez moi, dès que je le peux, je suis nue, en plus dʼêtre bon et vivement recommandé pour la santé, cela fait respirer mon corps de ce carcan que sont nos vêtements.

Jʼai ainsi réussi par ma pratique et par la communication à convertir certains de mes amis « textiles » au naturisme. Réticents la première fois et pleins de stéréotypes sur la pratique du naturisme, lʼidée a fait du chemin dans la tête de certains qui ont franchis le cap en douceur à mes côtés. Le fait dʼen parler ouvertement à mon entourage est un véritable travail de fond. Ce nʼest pas pour autant que mes relations aux autres ont changées ou que leurs regards à mon encontre sʼest modifié. Ils lʼacceptent et nous en discutons, je réponds à leurs interrogations et les rassurent. Je souhaite faire tomber les préjugés face à cette pratique naturelle et encourager les gens à franchir le pas. Nous devons servir dʼexemple aux nouvelles générations et à tout le bien être que nous apporte le naturisme dans nos vies. Aujourd’hui jʼattends avec impatience mes prochaines vacances pour retrouver mes amis, partager dʼautres moments forts, et grandir plus encore, le tout, nue!

Marine, 25 ans